Les types de métaux

La sensibilité d'un détecteur de métal est différente selon les types de métaux. Pour simplifier, nous avons classé tous les métaux en trois types de catégorie :

  • Ferreux : tout métal attiré facilement par un aimant (acier, fer, etc...). D'habitude, c'est le métal le plus facile à détecter et généralement, le plus commun des contaminants a détecter.
  • Non-ferreux : Métaux non magnétiques hautement conducteurs (cuivre, aluminium, laiton, etc...). Lorsque des produits secs sont inspectés, ces métaux produisent presque le même signale que s'ils étaient ferreux en raison du fait qu'ils sont de bons conducteurs. Lorsque des produits humides sont inspectés, augmenter la dimension de la sphère d'au moins 50%.
  • Acier inoxidable non magnétique : Acier inoxydables de haute qualité des séries 300 (type 304, 3016). Ce sont des métaux toujours plus difficiles à détecter en raison de leur pauvre qualité de conductivité électrique, et par définition ils possèdent une basse perméabilité magnétique. Lorsque des produits secs sont inspectés, une sphère inoxydable devrait être de 50% plus grande qu'une sphère ferreuse pour produire un signal de la même intensité. Lorsque des produits humides sont inspectés, une sphère inoxydable devrait être de 200 à 300% plus grande qu'une sphère ferreuse pour produire un signal de la même intensité.